12 avril 2018

Un après-midi à la danse

Je me souviens des dimanches. De ces dimanches qui étaient l'ombre de la veille. De ces dimanches qui étaient déjà les prémices du lendemain. Tell me why I don't like sunday aurais-je, aurions-nous pu écrire. Et ces dimanches après-midi qui étaient comme du beurre mou que la chaleur transformait en une flaque luisante et écœurante. Dans le temps poisseux, l'odeur de l'ennui s'incrustait dans mes rêves. A qui devions-nous ce jour inutile? C'est ainsi que dimanche après-midi, dans la légèreté d'un dimanche printanier, je me suis... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2018

Un soir au cinéma

Je me souviens quand j'étais petit et qu'en attendant je n'avais rien à faire d'autre qu'être petit. Au 17ème étage d'une tour qui dominait un terrain vague comme une plage abandonnée, il m'arrivait de jouer au cow-boy. Un cow-boy solitaire, à l'exception de mon nounours que parfois j'intégrais à mon scénario. Longtemps, John Wayne fut mon héros. Je reprenais ses rôles en essayant de reproduire sa démarche de baroudeur des plaines. Mais à cette époque aussi je manquais de virilité. J'étais dénué de ce regard profond dans lequel se... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2018

A peine sorti du lit, il a bu un café allongé.
Posté par Kandide à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2018

Un soir au spectacle

L'autre jour, ce devait même être un matin, je ne sais par quel hasard hagard, je me retrouve dans la salle de bain, vêtu des restes de mon sommeil. Je le sais pourtant et encore davantage le matin, je ne dois pas me regarder dans la glace sous peine de me faire de la peine face au spectacle ainsi offert mais que j'ai la décence d'épargner aux autres. Les autres ne sont pas nombreux. Donc, m'exposant sans pudeur à mon regard, je ne peux que déplorer un flasque relâchement que les plis et les ombres ne peuvent suffire à dissimuler. Et... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2018

"Nique ton père, ça changera". Anonyme
Posté par Kandide à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2018

Un soir au cinéma

Alors que je n'en pouvais plus d'être petit, un livre attira mon attention. Un livre de poche encore trop grand pour la mienne. Tellement de choses étaient encore trop grandes. Pendant longtemps il fut posé sur le rebord d'une fenêtre. Desséché par le soleil et jauni par sa lumière, la couverture laissant apparaître la première page, il semblait bailler d'ennui, livré à la solitude et à l'indifférence. Je ne sais pourquoi il avait fallu toutes ces années, toutes ces allées et venues pour que je le remarque. Une question de hauteur... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2018

Un soir dans le nord

Posté par Kandide à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2018

Un soir au cinéma

Je me souviens quand nous étions petits, en instance d'être plus grands sans en avoir la certitude. Ce temps où tout était encore en devenir. Pourtant, était-ce l'esquisse exquise d'être unique, nous avions le sentiment d'être un labyrinthe au centre duquel se trouvait l'énigme indéchiffrable dont la solution aurait donné accès à nos âmes. Je dus rapidement me rendre. Me rendre à l'évidence que, comme des produits, nous allions être étiquetés selon une apparence. D'un seul trait de laser, un code déchiffré afficherait notre valeur. ... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2018

Un soir au théâtre

Il en est des premières fois comme des... Je n'ai pas trouvé le deuxième terme de la comparaison. Probablement parce que rien n'est comparable à la première fois. Les premières fois dont on se souvient. Et encore. Quand il s'agit des premières chaussettes ou du premier œuf dur à la crème épinard. Mais le premier amour. Le premier chagrin d'amour. La première fois où l'on a osé. La première fois où l'on a entendu feuler Robert (un peu personnel). Et puis, il y a les premières fois que l'on retarde, ces premières fois qui font peur. Sur... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2018

Posté par Kandide à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]