17 février 2019

Artmur

Posté par Kandide à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2019

L'usure des pierres

Quand j'entends une flûte traversière Reviennent les instants d'hier Les lieux s'éloignent dans la lumière Comme tes cheveux à travers la poussière Se reflètent dans la clairière Le fugace frôle mes prières Et je me souviens de ta foi dernière Entre les amours printanières Je te regardais et j'étais fier  
Posté par Kandide à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2019

Artmur

Posté par Kandide à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2019

Un soir au cinéma

Quand j'étais petit, alors qu'il m'arrivais, au milieu des craquements, de tourner en rond dans la cour de récréation, nous écoutions surtout des 45 tours, petites galettes au grand trou au milieu. Deux titres, quatre titres, face A, face B. Des où t'as mis la pochette? Des c'est qui qu'a mis mon Richard Antony sur le radiateur? Mon premier 45tours fut Rock'n roll music des Frost. Je ne savais pas qui était qui, qui couchait avec qui, qui n'avait pas été aimé par sa maman. C'est ainsi que j'ondulais dans le hall où dans... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2019

un soir au cinéma

Quand j'étais petit et que tout me paraissait grand, les tensions et le mépris traversaient les cages d'escalier. Dans les cités encore chaudes des urgences urbanistiques, la séparation des corps sociaux paraissait faire partie de l'ordre des choses. L'ordre qui sans trop de mal maintenait chacun à sa place même si parfois il laissait place à la violence qui prolongeait le bras de l'autorité jusqu'à Charonne. C'est ainsi que je poussai la porte de l'Omnia pour pénétrer dans le hall où dans l'ombre m'attendait une Annie tolérante.... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2019

Le Pinou

Posté par Kandide à 10:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2019

En soi

Je n’avais d’autre idée que de la regarder pousser Elle me semblait toujours fragile mais pourtant agile Elle se balançait dans le vent, souvenir d’un élan passé Qui la guidait vers la vie en équilibre sur un fil   Toujours à la fin du jour, je l’entourais de mes mains Comme une peur qui m’échappait et altérait mon amour Je ne pouvais que deviner sa douceur et son parfum M’envahissaient les regrets à l’approche du dernier jour   La couleur de ses pétales s’estompait dans... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2019

Un soir à la manif

C'est pour qui, c'est pour quoi? Faut dire qu'on finit par s'y perdre. Il y a des urgences partout. Des urgences jaunes gilestiques, des urgences rouges foulardées, des urgences rouges stylographiées. En résumé, tout le monde défend ses couleurs. Qui n'a pas sa couleurs n'existe pas. Un daltonien de mes amis m'avouait qu'il avait du mal à s'y retrouver. Toujours est-il que vendredi soir je m'y suis mis à mon tour et vu l'arc-en-ciel, il ne faut pas rater son tour. Nous étions donc... Nous partîmes 300 cents de la place de la... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2019

Les atours de ma belle me laissent sans voix.
Posté par Kandide à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2019

Un soir au cinéma

Un soir que je n'avais pas mieux à faire qu'être petit, je lisais "Le loup des mers". L'histoire d'un héros solitaire. Je n'avais qu'une idée, lui ressembler. Toujours sûr de lui, impressionné par rien, capable de se défendre contre n'importe qui, hiératique et impressionnant. Dès que sonnait la récréation, je devenais le loup des mers, indestructible et drapé dans ma sombre solitude qui imposait le respect et la crainte. Du moins faisais-je comme si. C'est ainsi que je me suis retrouvé dans le hall où Annie, dotée d'un curieux air... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]