28 février 2019

Un soir au concert

Hier dans la fraîcheur diffuse du soir, tout en marchant sur les quais en direction du 106, je pensais aux premières fois. Toutes ces premières fois, des plus foireuses aux plus jouissives. Pour éviter un emballement cardiaque, déconseillé au membre du troisième âge que je suis devenu, je circonscrivis mon introspection aux premières fois musicales. La première fois que j'entendis la voix de Robert (n'en déplaise à ari), la première fois que j'entendis la voix de Bon Scott, la première fois que j'entendis la voix de Doc Neeson... Et... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2019

La Seine

Posté par Kandide à 09:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2019

Un soir au cinéma

Quand j'étais petit, alors que je ne pouvais croire qu'un jour il en serait autrement, je ressentais le vide des jours qui quelque part s'amoncelaient dans une décharge des inutilités. Tout semblait vain, disparaissant avec le jour. Il était inutile d'en parler   Alors que j'arpentais le hall où Annie semblait irréelle, je ne soupçonnais pas que cette soirée serait inoubliable. Après qu'il m'eut tendu le billet, le caissier m'indiqua d'une voix badine salle 3. Laquelle lui demandai-je? La 3 me répéta-t-il... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 09:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2019

A la renverse

Posté par Kandide à 19:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2019

Artmur

Posté par Kandide à 12:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2019

Artmur

Posté par Kandide à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2019

Un soir au cinéma

Quand j'étais petit et que je n'avais pas encore eu l'idée d'utiliser le double décimètre pour mesurer ma virilité en devenir, j'ignorais encore tout de la double pénétration. Je me contentais alors de pénétrer sur le terrain de foot. A l'époque, je ne voyais rien en double. Même les mots n'avaient qu'un sens. Le bon sens. C'est ainsi qu'entre deux portes je me suis glissé dans le hall où dans un gros plan intrusif m'attendait Annie. Je me retrouvais salle 1 pour voir Grâce à dieu . Pour tout dire, je n'ai pas grand chose à dire.... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2019

Entrelacs

Entre tes lèvres printanières, je me souviens de nos oublis. Tu léchais la lenteur des langueurs. Tu me parlais du goût salé des fruits. Il était temps de s'écouler dans le delta. Tu prenais langue non loin des écartements. Comme une nuit d'été, nos ombres s'allongeaient. Parfois, nous nous aimions de loin, de si loin. Les débris finissaient par s'ébruiter. D'un doigt humecté, je choisissais la page à la découverte des plaisirs pairs et impairs. Jusqu'à la confusion.
Posté par Kandide à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2019

Un soir au cinéma

Quand j'étais petit, en attendant mieux, j'écrivais des poèmes. Ou plutôt, un poème qui n'en finissait pas. C'était une sorte de plan séquence poétique qui reflétait la peur que quelque chose puisse finir. A la fin, ou plutôt un peu avant que je ne l'abandonne, mon poème était devenu une accumulation de mots qui privilégiaient les sons, les formes dont le sens, si le lecteur y tenait, était laissé à son interprétation. Mais à ma connaissance, je pense avoir été le seul lecteur sans pour autant être certain de l'avoir jamais... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2019

Artmur

Corpor'elle  
Posté par Kandide à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]