18 mars 2018

Wired

Posté par Kandide à 11:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mars 2018

Un soir au cinéma

On parle toujours de l'avant, sans toujours y aller, et de l'après. Avant et après la chute du mur, pour un qui tombe dix sont construits, avant et après l'invention de la roue, avant et l'hypothétique après un régime, l'amour avant et après la grossesse (j'ai oublié), l'amour avant et après une opération de la prostate (pas encore eu l'occasion de comparer), avant et après impôt. Mais on ne parle jamais de ce qu'il y a entre les deux. Ce qui se passe après l'avant et avant l'après. L'entre deux explique pourtant bien des choses.... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2018

Pavés de bonnes intentions

Posté par Kandide à 13:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2018

De mes amis

Un Benchetrit de mes amis me confiait très récemment que son chien était aux abois.
Posté par Kandide à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2018

Qu'est-ce que tu peux être con

Nous connaissons tous quelqu'un dans notre entourage qui connaît tout sur tout, qui a une opinion sur tout et qui, en toute circonstance, est persuadé de toujours avoir raison. Il exprime toujours un avis tranché avec le ton de celui qui vous signifie que manifestement vous n'avez pas connaissance de tous les éléments permettant d'émettre une opinion pertinente. Cette omniscience est immanente au personnage. Elle lui est consubstantiel. Ce quelqu'un est très souvent, si ce n'est toujours, un homme. Même si vous ne lui demandez rien,... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2018

Un soir au cinéma

Il est des époques où il n'est pas bon être. Du temps de la genèse il n'était pas bon être Abel. Il ne fut pas bon non plus être la chèvre de Monsieur Seguin pas plus qu'il n'était bon de flâner sur la banquise quand on était bébé phoque. Depuis quelque temps il n'est pas bon être un bout de gras. Pendant quelque temps il ne fut pas bon être un vinyle que l'on crut décédé. Plus récemment il n'est pas recommandé d'être un porc si l'on ne veut pas être embroché avec le fléau de la balance. Et depuis peu, je ne sais par quelle... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2018

Un soir au cinéma

Quand j'étais petit, je n'avais pas d'ordre. Plus tard non plus. Quand j'étais petit, je ne prenais pas soin de mes affaires. Plus tard non plus. Avant de partir pour l'école, dans la précipitation des bols renversés, je bourrais mon cartable des affaires censées me servir tout au long de la journée qui s'annonçait, mal la plupart du temps. Feuilles cornées, couvertures pliées, stylos répandant leur encre entre les pages qui gondolées finissaient par être collées les unes aux autres pour ressembler à un parchemin impénétrable. Tout... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2018

Un soir au cinéma

Aussi loin que je pouvais voir une goutte faire des ronds dans l'eau, il pleuvait. Je savais qu'Annie devait traîner dans le hall ou à proximité. C'était l'occasion. D'autant que c'était un de ces jours où tout me semblait au rabais. Partout ou presque, les devantures s'ornaient de moins. Moins vingt, moins quarante. Même le temps s'y était mis. J'étais en dessous de tout. Alors que j'essayais depuis des heures d'écrire quelque chose de drôle, un de ces trucs qui me vaudrait des centaines, voire des milliers de pouces levés, je devais... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2018

Un soir au cinéma

Pour une fois, sachant qu'une fois n'est pas coutume, alors que jamais peut l'être. Pour une fois j'allais traverser le hall avec Annie qui je ne sais pour quelle raison était à l'heure. Parfois, on s'habitue. On finit même par s'habituer. Par s'habituer à des à peu près, à des presque, à des tant pis, à des faute de mieux. La vie devient un pâte à crêpes avec des grumeaux qui parsèment les crêpes. Avec une bonne couche de confiture, ça passe. Mais à la réflexion, on s'en passerait bien. Prenant le mixer (prononcez mixeur), on y verse... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2018

Parfois il vaut mieux deux fois qu'une

Posté par Kandide à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]