02 novembre 2017

Tout ça pour ça

C'était un soir de pleine lune. Elle s'appelait Claire. Il l'avait rencontrée à l'occasion. Un mariage probablement. Il s'était dit que c'était l'occasion. L'occasion de tenter. Se laisser aller à la tentation. Il n'avait jamais osé grand chose. Il avait déjà ressenti l'envie. L'envie qui vous donne l'impression d'être en vie. Mais en ce soir solitaire de lumière satellitaire, l'envie, l'expression timorée d'une incertitude, fut emportée par le désir. Renonçant au refuge d'un subterfuge, il s'avança vers elle se disant qu'il... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2017

Avant dissipation des brumes matinales

Ce matin là, les heures ne comptaient pas encore. Elles ne passaient pas. Sans heurt dans la couleur des oublis. Le temps était comme absent. Nous étions entre. Entre la veille et le lendemain. Le jour viendrait mais ne faisait pas encore partie de notre vie. Nous nous faufilions entre les éveils. La chaleur des songes animait encore les regards suppliants. Les corps, entre deux sommeils, s'agaçaient avec mollesse. Emportés vers le lende...main, ils se sentaient abandonnés par la nuit. Le regret des abandons rêveurs. Ils... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2017

Reflet

Tout elle était en elle. Belle comme un matin à venir. Les reflets d'un premier jour. Une vie d'envies. La douceur d'une rive ensoleillée. La sérénité d'une éternité. Nous nous laissions bercer jusqu'à l'infini comme un voilier qui disparait dans le lointain des mémoires. Elle veillait dans le ciel des naissances. Elle apparaissait, lumière de nos âmes hésitantes. Au détours de nos amours, les atours se perdaient dans le couchant quand les rêves nous réservaient les saveurs du désir. Que nous importait le lendemain.
Posté par Kandide à 19:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 octobre 2017

Tirage en campagne

Loin des bruits devenus familiers et pourtant à proximité des autres corps qui bientôt reprendraient vie, cette vie des gestes de tous les jours qui se fondent dans les confusions du temps, j'allai m'extraire de ma moitié de lit quand mes yeux ne discernèrent que la nuit entre les interstices. Je différai donc mon extraction. Pour patienter, je pris patience et attendis que l'aube se manifeste. D'abord timidement puis avec de plus en plus d'assurance, elle apparut. Dans la persistance du silence domestique, mes pimpantes new... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2017

De mes amis

Déconnecté, un neurone de mes amis me faisait fort justement remarquer qu'il suffisait d'écouter Laurent Wauquiez pour constater que l'on avait fait d'énorme progrès dans le domaine de l'intelligence artificielle. 
Posté par Kandide à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2017

Un après-midi à l'exposition

Enfin donc, comme il en avait été question depuis déjà... Il est parfois difficile, et non pas compliqué, de se souvenir. Si ce n'est de se souvenir, du moins d'apposer une date sur un évènement quelconque. Alors, il y a quelque temps déjà nous nous étions dit tiens ce serait sympa, expression d'un autre temps, celui des surprises parties peut-être, d'aller à Saint Pierre de Varengeville, charmante bourgade ma foi où le clocher domine encore les environs immédiats. Environs immédiats, n'y a-t-il pas là comme une tentative d'oxymore?... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2017

Au moins

Tu aurais au moins pu me tenter. De toute façon je suis fatigué. Tu aurais au moins pu faire un effort. De toute façon je m'endors. Tu aurais au moins pu faire semblant. De toute façon, je sais que tu mens. Tu aurais pu au moins suggérer l'échancrure. De toute façon je suis pure. Tu aurais au moins pu simuler le désir. De toute façon tu ne me fais pas rugir. Tu aurais au moins pu esquisser. De toute façon tu m'a toujours ennuyé. Tu aurais au moins pu me susurrer. De toute façon je suis atteins de surdité. Tu aurais au moins pu me... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2017

Un matin

"The middle of the road is trying to find me I'm standing in the middle of life with my plans behind me Well I got a smile for everyone I meet As long as you don't try dragging my bay Or dropping the bomb on my street"
Posté par Kandide à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2017

Un soir au concert

En revanche, pas hier. Je ne suis pas allé au cinéma. Je m'apprêtais à passer une soirée. Une de ces soirées que l'on oublie avant même qu'elles ne soient terminées. Ces soirées qui ne sont qu'une transition. Une transition entre deux jours. Une transition jonchée d'habitudes, de gestes inlassablement répétés. Des gestes dont la signification s'estompe pour devenir comme des traits d'union entre la soupe et la brosse à dents. Donc, comme flottant dans le relâchement d'une fin de journée, tout indiquait que j'allais échouer... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

Un soir très tard au cinéma

Donc, de passage à Paris, après avoir ingurgité un camaïeu de pommes de terre arrosé d'une soupe aux potirons rehaussée d'une tasse de thé, je ne sais pas ce qui m'a pris, nous décidâmes d'aller au cinéma. Enfin, pas tout de suite. Il a fallu regarder les horaires. C'est toujours une séance un peu particulière qui ressemble à l'ajustement des correspondances avant un tour du monde par avion. Je développerai un autre jour. Tout un art. Nous avons fini par y aller. Notre choix s'est porté sur "The square". La dernière palme... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]