12 février 2018

Un soir au cinéma

Dans le hall, attendant Annie, je regardais les corps qui sagement patientaient dans la file d'attente. La France vieillit me dis-je. Courbés, ridés, ravagés, tassés, décolorés, dévastés, à petits pas hésitants, ils avançaient vers le guichet où d'une main tremblante ils prenaient leur ticket remerciant d'une voix chevrotante. Le préposé aux billets leur faisant remarquer que le film ne commençait qu'un quart d'heure plus tard, ils indiquaient que ce n'était pas de trop pour aller jusqu'à la salle. Pour ma part, me dirigeant d'un pas... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2018

Un soir au concert

jen cloher Les nuits de l'Alligator au 106 Rouen Donc, hier soir, promeneur solitaire sur les quais éclairés d'une lumière bleue qui se reflétait à la surface d'une Seine frémissante, je ne sais pourquoi, je pensais à la Nuit de l'Iguane. La nuit est propice. Propice à l'incompréhensible. Toujours est-il que je me dirigeais vers le 106. A l'origine, rien ne me prédisposait à me retrouver en ce lieu des musiques actuelles. D'une part parce que je ne me sens pas très actuel et que d'autre part je ne connaissais aucun des trois... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2018

Un soir au concert

Donc hier soir. Quoi hier soir? C'était d'abord le choix de l'itinéraire. Quand on y réfléchit bien, il faut se rendre à l'évidence que nous n'avons pas le choix. On peut toujours nous dire mais si tu peux passer par là ou par ici. Je dis ouais mais je m'en fous. Je n'écoute pas. Il faut toujours qu'il y ait des gars (jamais des filles) qui ont des combines, qui nécessairement savent mieux que toi, quoi tu passes par là mais ya vachement plus court. Je m'en tape que ce soit plus court (je m'énerve tout seul). Je ne retiens rien. Même... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2018

Un soir au cinéma

Quand? Quand j'étais petit et peut-être même après. Quand j'étais petit on, ce on exaspéré, me disait quand vas-tu te décider à, il serait peut-être temps que et autres si tu crois que c'est comme ça que, il faudrait peut-être que tu songes à. J'ai toujours admiré et j'admire celles et ceux qui se foutent de ce on qui n'a rien d'autre à nous proposer qu'un moule comme si nous étions condamnés à n'être que des mollusques. Et alors, celles et ceux que j'admirent le plus, mais alors là d'une admiration admirative, ce sont celles et ceux... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2018

Un soir au cinéma

Donc je me suis retrouvé dans une secte. La secte des prévenus. On nous avait prévenus qu'il fallait être avertis. A moins que ce ne soit l'inverse. On nous avait prévenus, ce on si prévenant, qu'il y aurait des scènes explicites (sexeplicites) pour illustrer l'implicite. Toujours est-il qu'hier soir sous les coups, bien agréables, de 19h je me suis retrouvé avec Annie dans le hall du CHU dans le cadre, ou plutôt dans l'écran du festival A l'Est du nouveau.  Nombreuses et nombreux membres de cette secte des prévenus avertis, nous... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2018

Par dessus les toits

Posté par Kandide à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2018

Un soir au cinéma

Donc, comme hier c'était samedi, nous avions prévu. Nous avions tout prévu et plus si affinités. Mais où se logent-elles ces affinités? C'est ainsi qu'à 18h avec Annie nous voici dans le hall. Pour notre plaisir, il y a un début à tout, nous avions décidé d'aller voir la Douleur. Un film tiré du roman éponyme, je ne sais pourquoi ce mot me rappelle quand j'étais petit et que je ne comprenais rien à rien (cela a-t-il changé?), de Marguerite Duras. Encore un livre que je n'ai pas lu. Le lirai-je un jour? Je ne vais pas tourner... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2018

Un soir au concert

Hier soir au hasard dans le noir. Des fois on prévoit. Surtout le samedi, le jour de la planification. Le samedi, pas question de perdre son temps, pas question de traîner. Le samedi doit être le temps de l'efficacité. Le samedi, on lie l'utile à l'utile. Histoire de gagner ce temps, on peut commencer par dérouler le flexible à deux sous la douche. Ensuite, entraîné par la dynamique, l'efficacité sera de mise. Donc hier, alors que je traînais dans la cuisine à la recherche d'une crêpe qui aurait échappé à la voracité de la veille, je... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2018

Un soir au concert

Donc, hier soir, dans la nuit dissimulant le ciel qui, tout portait à le croire, devait être gris, au Café Perdu nous avons fait la première des stations qui allaient nous mener vers notre passé. Après quelques échanges d'anisette, bien que rien ne partit en sucette, nous prîmes le parti de partir après une dernière saillie de propos à caractère humoristique. La deuxième station nous fit prendre l'ascenseur pour nous rendre au cinquième étage. Si près de l'extase sans pouvoir l'atteindre nous compensâmes en mangeant quelques crêpes en... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2018

Robert et moi (5) nouvelle version

Robert et moi (5) nouvelle version La pochette était là, devant mes yeux. Dans la classification de Hynek, cela aurait correspondu à une rencontre du premier type. A vrai dire, le visuel ne payait pas de mine mais le frère de l'autre nous le présenta comme l'album du siècle. Un son venu de nulle part, une puissance genre press my lemon qui vous déchirait les tympans et tout ce qui pour une première fois pouvait être déchiré. Et puis le must, c'était un pressage anglais. Le pressage anglais, Rolls du son, était au rock ce que le... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]