27 juin 2018

Un soir au concert

Un peu de rewind. Je l'avais entendu. On m'en avait parlé. J'en avais entendu parler. Je l'avais vu en pochette. Mais je ne l'avais jamais vu et entendu en même temps. et mercredi ce fut fait. Il était là. Tout près. Si près, sous les arbres, qu'il m'entendit et me répondit. Moustache, chapeau surmontant une chevelure poivre et sel et silhouette svelte. Rien de désagréable me fit remarquer une voix féminine. En même temps que je fis la connaissance de Sammy Decoster, artiste de proximité, je découvrais le Kaléidoscope, dont l'équipe... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2018

Posté par Kandide à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2018

Posté par Kandide à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2018

De nuit

Posté par Kandide à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2018

Un après-midi au concert

Huit Nuits 21 juin 2018 Il est des chroniques que l'on ne parvient pas à commencer. Comme avant une ouverture aux échecs, on hésite. Une Bird, une Grünfeld? Offensif, défensif? Le vif du sujet, tourner autour du pot? Manœuvres dilatoires. On commence dans le n'importe quoi en se disant qu'à force de creuser, la lumière viendra. Tout portait à croire que nous étions des hommes. Deux hommes arpentant les rayons d'un supermarché dont l'un était à la recherche d'un moule. D'un moule à tarte croyait-il. L'autre, indiquant au... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2018

Poutine et bien profond (3) ou déjà 4 ans qu'on samba les couilles

Les dernières minutes du match s'estompaient déjà que je cherchais à me souvenir de ce que j'avais oublié. Je me souvenais de 1930 et de Jules Rimet. Je me souvenais de 1934 et de Mussolini. Je me souvenais de 1938 et du doublé italien. Je me souvenais de 1950 et du drame qui s'abattit sur le Brésil dans un stade Maracana pétrifié. Je me souvenais de 1954 et des hongrois désespérés. Je me souvenais de 1958 et de Pelé, de Fontaine. Je me souvenais de 1966 et de sa barre transversale. Je me souvenais de 1970 et du Brésil. Je me... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2018

Vers l'ombre

Posté par Kandide à 08:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2018

Un soir au cinéma

Quand j'étais petit, j'aimais mettre les doigts. J'aimais mettre les doigts dans ce qui se laissait pétrir jusqu'à frémir. J'aimais mettre les doigts dans la boue et la sentir glisser sur ma peau. Gluante et visqueuse, elle formait de petits serpentins qui s'enroulaient dans la lumière encore humide. J'aimais mettre les doigts dans la pâte à tarte. Doucement j'enfonçais chaque phalange. Les renflements charnus caressaient les parois grasses qui laissaient s'échapper l'odeur du beurre. Seul dans la cuisine, je pétrissais la boule... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2018

Poutine et bien profond (2) ou déjà 4 ans qu'on samba les couilles

Alors que notre Vladimir indiquait avec force geste au prince héritier Mohamed Ben Salman qu'il était désolé (manifestement, il n'a pas l'habitude d'être désolé) que les russes en aient mis 5 au fond, je me demandais quel fut le premier match qu'il m'ait été donné de voir à la télé. M'est revenu à la mémoire une musique. Nous appelions ça la musique de l'Eurovision sans nous douter un seul instant quelle était extraite de l’œuvre d'un compositeur, en l’occurrence Marc-Antoine Charpentier. A l'époque où le noir et le blanc se... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 19:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2018

Un soir parmi

Il y a des chansons que nous associons à des lieux, des évènements présents ou passés. Hier, alors que se profilait le début de soirée, m'est revenu en mémoire la chanson "Comme ils disent". Après avoir remonté la rue de la République en respirant les odeurs de toutes les cuisines du monde, s'offrit à mon regard la place de l'Hôtel de Ville parsemée d'arcs en ciel et de mélanges en tous genres. Me mélangeant faute de mieux avec moi-même, j'arpentai le parvis où se retrouvaient notamment les participants à la Gay Pride. Je fis... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]