28 février 2018

Robert et moi (6) nouvelle version

La pochette, faite d'un carton épais lui donnant tout son poids, attira l'attention de tous. Rétrospectivement, je me demande comment le simple fait de voir une pochette avait pu me faire un tel effet. Je sentis un frisson me parcourir l'échine. Je n'avais alors pas entendu la moindre note de la guitare de Page, pas plus que le début d'un feulement de Plant. Mais là, en cette première seconde, il ne faisait aucun doute que ce serait mon groupe. J'en aurai l'exclusivité. C'était comme si j'étais tombé amoureux d'une silhouette... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2018

Un soir au cinéma

Donc, en ce souvenir de ce début de soirée placé sous le signe des frimas, je me suis dit qu'il serait judicieux d'entrer au plus vite dans le vif. Le vif du sujet. Je m'apprêtais à le faire quand je pris conscience qu'il n'est pas aussi aisé de changer ses habitudes. Il en est de même pour le temps. Rien de plus rassurant qu'un évènement climatique. Il permet de maintenir le lien, de se réfugier à moindre frais. Il en est ainsi du froid actuel. Vendu à longueur de colonnes, incrusté dans nos rétines, envahissant nos oreilles... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2018

Un soir au théâtre

Donc, hier soir. Mais au fait, où pouvais-je bien être hier soir? J'étais à la Foudre. Une insertion de la culture en terre inconnue. Comme le disait fort judicieusement Picasso, je grossis le trait, mais jetant de mon siège n°16 rangée T un regard sur l'assistance installée dans l'attente de l'écartement de rideau, je constatai que la diversité ethnique, le cosmopolitisme, le brassage des communautés, la mixité épidermique se trouvaient uniquement sur la scène. Autrement dit, nous étions entre nous. Entre nous pour nous regarder. ... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2018

A tout prix

A l'intérieur, manifestement le type T a plus de valeur que le type africain.
Posté par Kandide à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2018

Un soir au cinéma

Donc, quand j'étais petit, je n'avais pas de magnétoscope. A la télé, je regardais l'unique chaîne en noir et blanc, seule concession à la diversité. Quant à l'inclusion... Pour ce qui était de ma naissante libido, il m'était proposé de fantasmer sur Catherine Langeais annonçant la séquence du jeune spectateur. Pourtant tout était déjà vieux, essoufflé comme un nonagénaire qui s'essaye une dernière fois à peigner la girafe. Alors, à défaut de disposer d'un matériel permettant le retour en arrière, dans ma tête je faisais des arrêts... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2018

Un soir au cinéma

Donc, je n'avais pas prévu d'y aller. Après coup, certainement déçu par le coup d'avant. Je ne dis pas que j'ai toujours renoncé après un coup foireux. Des fois, j'y suis retourné. Parfois pour me dire mais putain pourquoi, j'en étais sûr. Il nous arrive d'en être persuadés mais de se dire on ne sait jamais. A contrario, je ne sais pas si c'est à contrario, le sourire qui fait briller notre bouche au goût de l'autre affiche parfois la pertinence d'y être retourné. Cette fois-ci il ne s'agissait pas de bouche ni rien de tout cela (que... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2018

Azur

Ce matin, après avoir descendu 39 marches, voire plus, je me retrouve dans la rue, prêt à emprunter le chemin en passe de devenir une habitude. Alors que l'air fait frémir la peau de mon visage et rosir le bout de mon nez, sans pouvoir encore l'identifier, je perçois un changement. Les bus se croisent. Ceux qui n'ont pas de temps à perdre prolongent leur impatience. A coups de cartables joyeux, les enfants se précipitent vers le début de journées. Comme toujours, chevilles dénudées, les lycéennes boudent. Essayant de s'immiscer dans... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2018

Un soir au cinéma

Donc, tant que j'y étais, je suis resté. En attendant Annie, j'ai erré dans le hall. Puis, tout en lorgnant sur l'affiche du Lauréat qui me narguait et essayant de jouer les indifférents, je regardais le tableau sur lequel apparaissaient les films du jour. A défaut de Ann, j'allai me contenter de Anne en choisissant d'aller voir Ni juge ni soumise. Autant vous le dire tout de suite, il n'y a pas de quoi faire un arrêt sur image. Il est même préférable que ça défile. Oui, on sent poindre dans mes propos je ne sais quel relent de... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2018

Posté par Kandide à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2018

Posté par Kandide à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]