26 décembre 2017

Cadeau

Quand j'étais petit, j'y croyais. Quand je suis devenu moins petit, j'ai senti le doute en moi s'immiscer. Et puis j'ai fini par ne plus y croire. Là j'étais vraiment devenu grand. Plus tard, après en avoir fini d'être grand pour commencer à être plus vieux, je ressentais parfois l'envie d'y croire à nouveau.  Je retrouvais l'apaisement que procure la naïveté. Je savais mais je faisais comme si. Je jouais à on aurait dit. Ça ne marchait pas mais qu'importe. Je pouvais recommencer et qui sait si un jour... Tout petit... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 11:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2017

A droite au fond de la cour

Posté par Kandide à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2017

Prochain arrêt

Posté par Kandide à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2017

Un soir au concert

Vibrants défricheurs Il nous arrive de ne pas être attentifs. Parfois nous nous faisons des idées. Drôles d'idées. Et sans le savoir, nous partons à l'aventure. Genre aventure au bout de la rue. Mais malgré tout de l'inattendu, du surprenant. Donc ce week-end, à deux reprises, il n'y en a d'ailleurs eu aucune, je me suis retrouvé à la chapelle de Charles Nicolle. Installé dans un transat, en bermuda et les pieds sur le sable chaud (Porte 10/la délégation culture du CHU fait bien les choses), j'ai écouté. Pour être plus... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2017

Un soir au concert

Brave accompagnateur bravant un temps les intempéries, passant d'une rive à l'autre, tourneboulant dans le vent tourbillonnant, je me suis retrouvé dans l'ombre des quais. Sur les quais avec la musculature en moins. Sur ces quais dont les grues sont les derniers vestiges d'une activité disparue. Leur couleur jaune rappelant l'usure de vaines luttes (pas sûr d'avoir bien compris). Passant sous les ponts sans m'y attarder, je pouvais déjà apercevoir les chiffres et lettres du hangar précédé de quelques rails figés et en passe de... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2017

Un soir au cinéma

En dehors de notre état civil, de notre ADN, de nos empreintes digitales, de notre physique, avantageux ou pas, nous pouvons de diverses façons affirmer notre identité. Je vous concède que le mot identité est dangereux, voire explosif. Pour rester sur un plan cinématographique, je ne lui accolerai pas nationale. Tout petit déjà, je me souviens que j'avais souvent droit à la réflexion ah bah ça c'est bien toi. Ah bah ça c'est tout lui étant la version utilisée quand vous êtes absent. Pour élever le débat (lequel), à peine a-t-il... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 19:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2017

De rien

Même s'il n'existe pas, parfois j'aime le hasard. L'autre jour, je marchais. J'oserais dire que je marchais au hasard. Dans les rues. Déambuler d'une rue à l'autre avec cette sensation de liberté. Cette illusion qui nous fait croire que rien ne décide, que nous sommes dans le moment, là et pas ailleurs. Ne pas être ailleurs pourrait être une occupation à plein temps. Toujours est-il qu'au détour qui se situait après une enfilade de perspectives qui laissaient apparaître des croix de ciel bleu, je tombe, ou plutôt, mon regard tombe sur... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 17:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2017

Bise (quand elle fut venue)

On s'emmerdait comme des rameurs quand la Tamise était de mise. L'ennui se ramassait à la pelle que nous roulions du fond depuis la veille. Laborieux, nous ouvrions la route et les tombeaux. Les lumières sombraient dans les estampes vibrionnantes. Nous traversions des mélanges d'anges. Comme de frêles esquives qui dérivaient le long de nos cœurs. Obnubilés, nos désirs ondulaient jusqu'aux franges. Les rigidités étaient de faction. Nous entendions le galop de sa beauté s'approcher. S'ensuivait le doute comme une rétractation... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2017

Un après-midi au cinéma

Je n'avais pas envie de rire. Je suis bien tombé. Pas de haut. Je me doutais bien que les gorges ne seraient pas déployées. Dans le Yorkshire l'hiver, entre brebis, vaches et enclosures aux verts cosmopolites (?). J'avais vu la bande annonce. Pour une fois, elle correspondait au film que j'ai vu. Une histoire d'amour entre deux hommes dans la campagne anglaise. Ça peut donner envie. Envie d'être gay. Pas à plein temps mais à l'occasion. Mis à part ça, c'est un film émouvant. Une histoire qui laisse place au déchaînement de la... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 17:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2017

Un soir au concert

Des fois, on y va comme ça. Pour compléter la colonne "pourquoi pas". On ne sait pas trop mais l'on juge que le risque est raisonnable. Et puis, on aime bien se sentir encore un peu curieux. Et il faut bien le dire, certains parmi nous ne sont pas contre être tout près, ne rechignent pas aux contacts en tous genres, obtus, contondants, arcboutants et subrepticement intrusifs  pour frissonner du pavillon aux arpions (pas très élégant mais c'est pour la rime). Donc, l'autre jour, après avoir arpenté les quais, je me suis... [Lire la suite]
Posté par Kandide à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]